Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Formation psychanalyste - devenir psychanalyste

Formation psychanalyste - devenir psychanalyste

membre de la Fédération Freudienne de psychanalyse l'institut propose une initiation à la Psychanalyse, ouverte à tous.

De formation médicale, psychiatre Carl Gustave Jung est né en 1875, mort le 6 juin 1961.

Il fût l'un des 1er collaborateurs de S.Freud. Les divergences théoriques avec le Maître de la psychanalyse fûrent grandes.

Délaissé, rayé des Sociétés psychanalytiques, il fondera le courant de la psychologie analytique. Ne nos  jours, les Jungiens ne sont  plus considérés comme des psychanalystes ( par eux-mêmes et les autres instances psychanalytiques) mais comme des  psychothérapeutes analytiques.

Malgré ses relations avec le régime Nazi, il rassemble autour de lui des générations de thérapeutes. La biographie de Jung est peu connue, lui-même s'étant refusé de rédiger ses mémoires, toutefois il participera à l'écriture d'un ouvrage "officiel" de Aniela Jaffé. Ce dernier à obtenu de Jung quelques élèments de sa vie. L'ouvrage : " Ma vie - souvenirs, rêves et pensées" contient 4 chapitres écrits par  l'interressé.

Tous les historiens de la  psychanalyse s"accordent à dire qu'il est difficile de relier les élèments de la vie de jung.
La biographie la plus complète de Jung semble être celle de Deirche Bar sous le titre "Jung".

Jeune Carl Jung sent en lui deux personnalités, sa mère dépressive et réguliérement admisse en maison de convalescence, est la première à constater cette double personnalité chez son fils. Pour Jung, c'est : ma personnalité 1, consciente, inoffensive et très humaine; et ma personnalité 2 inconsciente, violente, qui se manifeste par moments à l'improviste et faisant très peur.

L'activité onirique du petit Karl Jung est souvent décrite dans de nombreux  ouvrages. Son attitude d'un garçon solitaire introverti lui vaut d'être montré du doigt, comme un monstre asocial. Ces rêves de l'époque sont souvent décrits comme macabres ou sexuels.

Le pére de jung, est pasteur, il travaille en clinique psychiatrique. Son fils, se plonge dans la lecture psychiatrique de son pére. Jung s'orientera vers des études de médecine.
Il débutera  plus tard un travail de médecin généraliste près de Zurich, dans l'attente d'obtenir la validation de sa thèse . celle-ci sera élaborée en  deux  temps, avec pour théme, l'observation d'un jeune médium.

A coté de ses activités scientifique, K. Jung , participe à des scéances de spiritisme.

Sa thèse sera complétée par l'apport d'éléments liés à l'expérience de sa propre cousine médium, mais aussi par l'apport régulier de référence à Freud.

Ce dernier point , démontre le courage de Jung, Freud étant dans  une période compliquée vis-a-vis de l'académie de médecine ! à cette époque.

Une correspondance riche et dense va se mettre en place entre les deux  hommes.
Jung ne partage pas l'opinion de Freud sur l'origine traumatique des refoulements.
Dans sa 1ère lettre adressée au Maître de la psychanalyse en 1905 Jung y raconte comment une de ses patiente hystérique, Sabina Spielrein "tombe malheureusement amoureuse de lui "  (il deviendra l'amant de sa patiente pendant 7 ans !) .

cette correspondance devient intensive jusqu'en 1914, date de leur rupture officielle. Cette rupture est souvent, à tord, justifiée par  un désaccord sur la libido. En fait, les méthodes de Jung, inquiétent Freud. Le fait de s'appuyer réguliérement sur les domaines religieux et ses écrits sur la méthode dite "circulaire" dérangent également Freud.
La rupture, clôt une amitié certaine entre les deux hommes, Elle influence aussi les raisons d'un certain rejet médiatique et institutionnel des théories de Jung. Il semble évident que le "brouillage" des deux hommes s'est construit sur  une dimension mystique...